Histoire

En 1984, qui aurait pu imaginer que la Banque Alimentaire de Hérault existerait encore au 21 ème siècle !

 

La montée de la précarité en Languedoc-Roussillon

A la fin des années 1970, la précarité monte lentement dans notre région comme partout en France. Ce n'est plus seulement les naufragés des trottoirs qui sont touchés, mais des familles entières.
La généralisation de la crise rend crucial le problème de l'alimentation.

Alors un médecin montpelliérain, le Docteur Marcel Mantione, s'est souvenu d'une expérience américaine décrite dans un magazine : une banque. Une banque alimentaire qui stockerait les denrées et les redistribuerait.

En 1984, une structure de distribution d'aide alimentaire était créée à Montpellier, avec l'aide du Préfet, à l'initiative d'associations engagées dans l'humanitaire : Emmaüs, qui fournira les premiers moyens logistiques, le Secours Catholique, les Petites Soeurs des Pauvres, la Croix Rouge, Saint Vincent de Paul et le Centre Social Protestant.

 

Comme en région parisienne


En 1984, de son côté, en Ile de france, un homme, Bernard Dandrel, voit d'un côté la pauvreté augmenter sensiblement ; de l'autre, beaucoup de produits alimentaires jetés du fait de surplus agricoles, d'excédents de production et de denrées non commercialisables mais consommables.

Devant cette situation absurde, s'inspirant lui aussi du concept des Food Banks américaines, il décide de créer la première Banque Alimentaire en Europe, à Paris. Grâce à l'appui solidaire et l'engagement de plusieurs associations.

C'est le démarrage de la lutte contre le gaspillage des denrées alimentaires au profit des plus démunis.

 

En 1987, la Fédération Française des Banques Alimentaires est créée.
La structure montpelliéraine s'y affilie et dépose de nouveaux statuts sous le nom de Banque Alimentaire de l'Hérault.